Conflit au Soudan du Sud : Plus de 1,5 million de personnes ont fui le pays

Des réfugiés du Soudan du Sud
Des réfugiés du Soudan du Sud – Onuitalia©

L’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) appelle le gouvernement et les rebelles à trouver une solution politique à la crise qui sévit dans le pays et qui a déplacé maintenant plus de 1,5 million de personnes. Cette crise humanitaire fait du Soudan du Sud le 3e pays après la Syrie et l’Afghanistan en matière de réfugiés. Sans dialogue entre le gouvernement et les rebelles, la situation est amenée à s’aggraver.

Guerre civile ethnique au Soudan du Sud

Selon le HCR cette crise est alarmante, car elle ne reçoit ni l’attention ni l’aide humanitaire nécessaire. Juste au cours de l’année 2016, 760 000 personnes ont fui le pays. Ce conflit armé tire vers sa 4e année et s’est intensifié ces derniers mois. Plus de 60 % des réfugiés sont des enfants, pour la plupart, traumatisés et souffrant de malnutrition.

Une division politique entre le président Salva Kiir d’ethnie Dinka et son ancien vice-président Riek Machar s’est transformée en conflit militaire en décembre 2013 au cours duquel des milliers de personnes ont perdu la vie. Un gouvernement d’union a été formé en avril 2016, mais la réapparition des conflits a contraint Riek Machar et ses troupes à l’exil.

En août 2015, l’agence des droits de l’homme de l’ONU aurait blâmé les deux parties pour des violences ethniques, dont des exécutions extrajudiciaires et des viols. À peu près 13?500 soldats de maintien de la paix de l’ONU sont établis dans le pays. Cependant, en janvier, le gouvernement a rejeté 4000 soldats.

L’Ouganda : première terre d’accueil

L’Ouganda est la principale terre d’accueil de ces déplacés, 698?000 réfugiés y ont été accueillis. L’Éthiopie, en accueille 342?000, et le Soudan 305?000. En République Démocratique du Congo (RDC), l’aide humanitaire a du mal à parvenir aux réfugiés en raison des problèmes sécuritaires au niveau de la frontière où plusieurs milices opèrent. Il est donc difficile d’estimer le nombre de réfugiés en RDC.

Le HCR a déclaré avoir besoin de 782 millions $ en 2017 pour venir en aide aux réfugiés. En 2016, seulement 33 % de l’objectif de collecte de fonds de 649 millions $ a été financé. L’ancien vice-président et chef de l’opposition sud-soudanaise, Riek Machar a exhorté le nouveau président de l’union Africaine Alpha Condé à prêter plus d’attention à la résolution de ce conflit. Pour sortir de cette impasse le Soudan du Sud a non seulement besoin de l’ONU, mais surtout du soutien de l’Union Africaine qui pour les leaders de l’opposition sud-soudanaise a failli à sa mission de résolution de conflit envers leur pays.

Laisser un commentaire