[Dossier 8 Mars] Sylvia Bongo Ondimba : sa fondation engagée auprès de la femme et de la jeunesse gabonaise

La première dame du Gabon, Sylvia Bongo (au centre) / Medium

Créée en 2010 à l’initiative de la 1re dame gabonaise, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) s’engage pour la famille, auprès des femmes et des jeunes du Gabon à travers des actions dans les domaines de la Santé et de l’Éducation principalement.

La Fondation a pour mission «d’encourager tous les Gabonais à devenir de véritables partenaires du développement et les premiers acteurs de leur propre réussite afin que tous bénéficient des nouvelles opportunités du développement».

Pour cela, la FSBO met l’accent sur les valeurs africaines de solidarité et de famille, et tient à ce que les actions mises en place s’articulent autour de ces dernières.

Les femmes au cœur de la fondation

Depuis 2013, la FSBO s’engage activement auprès des femmes dans la lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus. Pour cela, les actions de la fondation s’opèrent en trois parties :

  • La prévention, grâce à des campagnes d’information et de sensibilisation (Octobre Rose) et la création de centres de dépistage gratuits (28 unités de dépistage ont été créées à l’intérieur du pays).
  • Le traitement, grâce à un partenariat avec l’Institut de Cancérologie de Libreville qui possède des équipements modernes et du personnel qualifié, mais aussi grâce à la mise à disposition de médicaments anticancéreux.
  • L’accompagnement des malades à la «maison d’Alice». Il s’agit d’une structure d’accueil qui héberge temporairement les malades venus de l’extérieur de Libreville afin de leur permettre de se soigner, mais aussi de bénéficier d’un accompagnement psychologique le temps de leur traitement.

Outre la lutte contre le cancer, la FSBO a fait de l’accompagnement des veuves un axe principal de son engagement.

Depuis 2010, de multiples campagnes d’information ont été mises en place afin de défendre les droits des femmes et des veuves et un numéro vert (le 1455, l’appel est gratuit et anonyme) a été mis en place pour accompagner et informer les veuves.

Enfin, la fondation accompagne les femmes atteintes du VIH/SIDA par la dotation de structures de santé en tests VIH

L’éducation de la jeunesse

La FSBO a pour objectif de motiver la jeunesse gabonaise à devenir un acteur incontournable du développement du pays.

Pour cela, deux outils ont été mis à disposition des jeunes :

  • La bourse d’honneur Ozavino, qui sélectionne les meilleurs élèves du pays et leur offre la possibilité de poursuivre leur formation supérieure dans de grandes écoles/universités à travers le monde.
  • Le livre des métiers, manuel d’orientation qui permet d’accompagner les responsables pédagogiques, mais aussi d’instruire les élèves sur leurs possibilités via un recensement des métiers répertoriés au Gabon.

Renforcer la solidarité au sein des communautés

Les valeurs de solidarité et de famille étant au cœur des objectifs de la fondation, de nombreux projets d’insertion sociale et d’égalité voient le jour, parmi eux on peut trouver :

  • Le projet «Protection Enfance», en partenariat avec l’Association Arc-en-ciel et Espoir, accompagne les enfants des rues en leur offrant un hébergement, des activités socio-éducatives et d’insertion professionnelle.
  • Le projet «Solidarité Handicap» a pour objectif l’insertion sociale des personnes handicapées en leur fournissant du matériel roulant ainsi que des formations d’entretien.
  • Le projet «Solidarité Prison» en collaboration avec l’Association Arc-en-ciel s’intéresse aux mineurs incarcérés et travaille pour garantir le respect de leurs droits, surtout le droit à l’éducation qui leur permettra une réinsertion sociale et scolaire. Pour cela, la FSBO a participé à la rénovation de l’école de la prison centrale de Libreville et à l’approvisionnement en fournitures scolaires.

À travers sa fondation, Sylvia Bongo Ondimba s’implique pour l’amélioration de vie des plus démunis au Gabon.

Chaque année, la fondation permet à environ 700 patients de recevoir des chimiothérapies et des milliers de femmes peuvent se faire dépister (cancer du sein, cancer du col de l’utérus et VIH/SIDA) gratuitement.

Grâce aux différents projets de la FSBO, des centaines de jeunes sont accompagnés dans leur orientation et les plus marginalisés, handicapés et mineurs incarcérés, peuvent aujourd’hui bénéficier d’aides à la réinsertion sociale.

Laisser un commentaire