Tchad : L'activiste Nadjo Kaina enfin libre !

Nadjo Kaina, activiste tchadien © RFI

Justice Tchad — C’est une bonne nouvelle pour la famille et les proches de Nadjo Kaina. L’activiste tchadien a recouvré la liberté après plusieurs semaines de détention.

Il y a presque un mois, l’activiste tchadien, membre de la campagne Tournons la page, Nadjo Kaina disparaissait dans des circonstances inquiétantes. Le 6 avril, après une réunion du mouvement Iyina dont il est le porte-parole, il était enlevé par les services de renseignement tchadien. Détenu dans un lieu secret, sa famille et ses proches, dénonçait une arrestation arbitraire. Ils exigeaient en outre la libération de ce militant pro-alternance. Ou a défaut, sa remise entre les mains de la police judiciaire.

Dix jours après, un autre activiste, membre de la société civile au Tchad était lui aussi arrêté dans des circonstances similaires. Bertrand Sollo, comme son compatriote Kaina était également détenu entre les mains de l’Agence Nationale de Sécurité (ANS).

Les arrestations de ces figures de l’opposition tchadienne avaient déclenché une vague de dénonciations, notamment sur les réseaux sociaux où différentes associations appelaient à la libération immédiate des concernés.

Ce jeudi, le verdict est tombé. Naidjo Kaina et Bertrand Sollo ont tous deux été condamnés à six mois de prison avec sursis. Accusés de « tentative de complot et incitation à un attroupement », le procureur avait requis 5 ans fermes pour chacun d’entre eux. Si les deux citoyens tchadiens sont désormais des hommes libres, leur avocat est loin d’être satisfait par le verdict. En effet, Me Frédéric Dainonet dénonce une application anormale de la loi, dans le but de satisfaire les poursuivants. Il entend faire appel. « Nadjo Kaina et Bertrand Sollo n’ont jamais incité les gens à un attroupement quelconque », a-t-il déclaré au micro de RFI.

Leave a Comment