Tchad : Le premier salon de l'étudiant africain se déroulera du 23 au 25 février 2017

Affiche du Salon de l’étudiant africain © Trace Africa

Le salon international de l’étudiant africain se tiendra du 23 au 25 février à N’Djamena, au Tchad. Derrière ce projet se cache un jeune homme de 24 ans. Naïr Abakar. Ce jeune diplômé souhaite aider la jeunesse africaine en apportant un plus au système éducatif trop négligé dans certains pays.
En Europe ou aux États-Unis, il n’est pas rare de trouver des conseillers d’orientation dans les établissements (collèges ou lycées), ou encore des organes spécialisés dans l’aide à l’orientation. Les nombreux salons organisés tout au long de l’année contribuent également à entourer les élèves et les aider dans leur choix de parcours scolaire. C’est ce concept et cette aide que Naïr souhaite apporter à ses frères et sœurs africains.
Conscient des problèmes d’orientation qui minent le continent, ce jeune entrepreneur tchadien qui a étudié en France a décidé d’exporter le concept du salon de l’étudiant en Afrique. Le jeune homme est parti d’un problème auquel lui-même a été confronté : « Que faire après le baccalauréat ? ». Beaucoup d’élèves poursuivent leurs études sans pour autant savoir quelles sont toutes leurs options et surtout les débouchés des filières choisies. Pourtant ce n’est pas un choix à prendre à la légère, une erreur d’orientation peut parfois coûter cher.

3 jours pour s’informer et découvrir

En préparation depuis fin 2016, le salon proposera aux futurs étudiants venus des quatre coins de l’Afrique de rencontrer des représentants d’écoles et d’universités africaines en vue de leur prochaine rentrée dans le supérieur. Des entreprises seront également présentes sur place pour permettre aux jeunes de découvrir différents métiers. Les participants pourront aussi assister aux plénières, conférences ou ateliers organisés pour les informer.
Le projet est déjà soutenu par de nombreux partenaires parmi lesquels des médias nationaux et internationaux. Il se déroula sur trois jours, au Palais du 15 janvier à N’Djamena de 8h30 à 17h. L’accès est gratuit et sans invitation. Et pour terminer en beauté, les organisateurs ont prévu un concert du célèbre groupe togolais Toofan, qui aura lieu au grand stade Mahamat, le 25 février.

Naïr Abakar, à l’initiative du projet, au micro de Trace © Trace TV

Un site internet déjà opérationnel et bientôt une application

Afrique Campus dispose depuis avril 2016, d’une plateforme en ligne qui permet aux étudiants de faciliter leurs inscriptions dans les établissements d’enseignement supérieur. Ceux qui le souhaitent peuvent également rejoindre la communauté d’Afrique Campus, via leur page Facebook, pour y retrouver toutes les informations concernant les nouveautés et évènements importants. Soutenu par l’un des fils du président tchadien, Naïr Abakar et Abdelkerim Idriss entendent offrir à la jeunesse africaine toutes les clés nécessaires à une réelle réussite.
Ingénieur spécialisé en mathématique et informatique, Naïr ne compte pas s’arrêter là. Toujours épaulé par le fils Deby, il travaille, actuellement sur la conception d’une application. À l’ère du numérique, cet entrepreneur ambitieux compte bien tabler sur tous les moyens de communication disponibles pour apporter sa pierre à l’édifice et aider le Tchad, et l’Afrique, à rattraper leur retard en matière d’éducation.
 
 
 

Laisser un commentaire