Tchad: sur six rhinocéros noirs réintroduits en mai, seulement deux ont survécu

Sur six rhinocéros noirs réintroduits au Tchad, quatre sont morts
Un rhinocéros noir.
SOURCE: LEMONDE.FR

(APN) – En mai dernier, six rhinocéros noirs ont été réintroduits au Tchad dans le parc de Zakouma au sud-est du pays; quatre sont morts.

Après plus de cinquante ans de disparition dans le pays, le Tchad espérait voir sa population de rhinocéros noirs croître par la réintroduction en mai dernier de six animaux dans le pays.

Cette décision commune des gouvernements tchadien et sud-africain avait été rendue possible par SanParks (South African Parks) et l’ONG African Parks, en charge de la gestion de plusieurs parcs naturels sur le continent.

En effet, la dernière apparition d’un rhinocéros noir au Tchad remonte à 1972. Grâce à la réintroduction de six animaux en provenance d’Afrique du Sud, le gouvernement tchadien souhaitait voir le retour de l’espèce dans son pays.

Cependant, au cours du mois d’octobre, deux d’entre eux ont été retrouvés morts. Selon African Parks, le braconnage n’en serait pas la cause mais plutôt une « mauvaise adaptation des rhinocéros à leur nouvel environnement ».

Ce mois-ci, ce sont « deux carcasses supplémentaires de rhinocéros noirs qui ont été découvertes au Parc National de Zakouma au Tchad, ce qui porte à quatre le nombre total de décès sur les six bêtes réintroduites en mai », précise un communiqué d’African Parks.

Une triste nouvelle pour l’espèce. En effet, on estime à 5.000 le nombre de rhinocéros noirs encore présents en Afrique (dont près de 2.000 en Afrique du Sud).

Mais les pays africains ne comptent pas se laisser décourager. De nombreux gouvernements envisagent des mesures visant à protéger la faune et la flore du continent contre la modernisation qui menace un grand nombre d’espèces, mais aussi contre le braconnage.

C’est le cas de l’Afrique du Sud et du Tchad qui en 2010 ont signé un accord de coopération dans se sens. Cet accord a déjà porté ses fruits car il a permis la réduction du braconnage mais aussi la réintroduction des rhinocéros au Tchad, au Botswana, en Tanzanie et au Rwanda, entre autres.

Des efforts que les pays de la région comptent soutenir sur le long terme afin de préserver la biodiversité riche du continent.

Laisser un commentaire