Tchad : la trêve sociale prolongée pour un mois supplémentaire

Le président Tchadien Idriss Deby

Le gouvernement tchadien et les syndicats se sont accordés pour la prorogation de la trêve sociale pour un mois supplémentaire. Confronté à une crise économique et sociale depuis plusieurs mois, le gouvernement d’Idriss Deby avait  déjà obtenu en février, un arrêt des grèves pour une période d’un mois.

Selon le syndicaliste Tchadien Younous Mahadjir, sur les 7 points qui font l’objet de préoccupation de la part des syndicats, 5 ont été discutés avec le gouvernement. Il se serait dégagé un compromis. Les syndicats avaient prévu de reprendre leur rythme de grève ce mardi, mais ont finalement accepté une nouvelle trêve.

Interrogé par RFI, le syndicaliste a cependant regretté que de fortes divergences demeurent sur les 2 autres points à savoir la révision de la loi qui empêche les grèves dans l’administration publique et du décret qui revoit à la baisse les salaires des agents de l’État. Les syndicalistes réclament également que leurs salaires leur soient versés sans retard et que le gouvernement apure les arriérés accumulés jusque-là.

Le Tchad fait face à une importante crise économique depuis le 4e trimestre 2014 consécutive à la baisse de cours du pétrole. Le gouvernement applique une politique d’austérité avec l’appui du FMI.

Laisser un commentaire