La technologie au service des démunis, l'exemple d'Oscar Ekponimo

 

Oscar Ekponimo
Oscar Ekponimo

Oscar Ekponimo, ce nigérian de 30 ans, lauréat de nombreux prix internationaux, est sans aucun doute une personne dotée d’une âme bienveillante. Il a mis à profit ses connaissances informatiques au service de la société. Son projet dénommé «Chowberry» permet d’éviter le gaspillage de nourriture en la redistribuant aux plus nécessiteux.

L’Afrique offre de nombreuses possibilités pour entreprendre. Pour nous le prouver, notre continent est de plus en plus le théâtre d’organisation de salons et de forums en tous genres. Ces conférences censées encourager le leadership africain et mettre en lumière les réalisations de nos illustres «innovateurs». C’est ainsi que du beau monde se présente à nous pour nous vanter les opportunités africaines.

Mettre ses compétences aux service des autres

Tellement d’idées et de projets qui y sont présentés donnent envie de devenir soi-même acteur de l’entrepreneuriat «made in Africa». Impressionnés par tant de talents africains, nombreux sont ceux qui cherchent à trouver la bonne idée qui leur permettrait ainsi de prospérer. D’autres, par contre, veulent juste mettre à profit leurs compétences pour améliorer le quotidien des personnes défavorisées.

Oscar Ekponimo est certainement de ceux qui ont l’âme charitable. Ingénieur logiciel  travaillant dans le domaine de la sécurité, ce nigérian âgé de 30 ans a développé «Chowberry » un service permettant de redistribuer des invendus des magasins d’Abuja et de Lagos aux personnes n’ayant pas les moyens  pécuniaires de se les procurer.

Chowberry, collecte les aliments avant leur date de péremption

Son application «chowberry» consiste à automatiser la surveillance de la date de péremption des produits alimentaires grâce à leurs codes-barre. Les commerçants sont ainsi informés de l’approche de la fin de validité de leurs produits. Ils peuvent alors les proposer à des prix discount. Tout le monde y trouve son compte. Les commerçants participant à chowberry évitent ainsi de jeter des produits alimentaires périmés et les plus démunis ainsi que les associations d’aide alimentaire ont la possibilité d’acheter des produits encore sains à bas prix.

C’est d’ailleurs l’objectif visé par Oscar Ekponimo en développant son application. Recevant en novembre 2016 le prix Rolex Award, il déclara  avoir pensé « à cette solution pour permettre à des millions de personnes d’accéder à une nourriture à bas prix et en même temps fournir aux magasins un système de gestion des denrées proches de la date de péremption ».

Testé pendant plusieurs mois auprès de 20 commerces, ce dispositif a connu un plein succès. Des centaines de personnes provenant de Lagos et d’Abuja ont pu profiter de ce service, notamment des orphelinats et des malades. Les nombreux prix décernés à Oscar Ekponimo permettront d’améliorer l’application et de pouvoir signer des partenariats avec d’autres établissements commerciaux.

« Enfant, je regardais les placards vides de notre cuisine »

Impressionnées par ce qu’Oscar Ekponimo a accompli, plusieurs grandes compagnies informatiques lui ont proposé de travailler pour elles. Mais notre bienfaiteur désire simplement se consacrer à ce qui le motive, précisément à l’amélioration des conditions de vie de ses semblables. Il a lui-même souffert de pauvreté et de la faim durant son enfance.

Quand il avait 11 ans, son père fût victime d’un AVC et malheureusement seule sa mère subvenait aux besoins de la famille avec un maigre salaire d’infirmière. « Souvent, je rentrais à la cuisine. Je regardais les placards vides en espérant avoir des pouvoirs magiques pour les remplir» raconte-t-il lors d’un entretien pour le magasine américain Times.

«Ma mère me consolait en disant que la faim c’est pour un temps » se remémore-t-il songeur. Cette phrase l’a accompagné durant toutes ses études et a construit en lui ce dévouement pour cette cause noble qu’est d’éradiquer la faim dans son pays. C’est fort de cet engagement qu’il a ainsi remporté le prix des Nations Unies pour l’innovation en 2013.

Oscar Ekponimo souhaite le meilleur pour cette Afrique qui souffre tant de ces fléaux qui font mal à l’homme. Quant à nous, observateurs encouragés, espérons la multiplication de telles initiatives charitables. Nous avons beaucoup à y gagner.

Le site internet de l’initiative : www.chowberry.com
Compte Twitter d’Oscar Ekponimo : @ekponimo
 

Laisser un commentaire