Togo : pour l’opposition, ce sera un non catégorique à un quatrième mandat de Faure Gnassingbé

Le dialogue difficile au togo
Faure Gnassingbé

(APN) – Alors que les travaux du dialogue sont suspendus pour deux semaines, la coalition des partis de l’opposition a tenu une conférence presse. Durant celle-ci, elle a indiqué qu’un quatrième mandat de Faure Gnassingbé était non négociable et qu’elle s’y oppose radicalement.

Près d’une semaine après la suspension du dialogue, la coalition des partis de l’opposition est revenue sur le sujet de discorde. En effet, les deux parties prenantes ne se sont pas mis d’accord sur le retour de la Constitution de 1992. De plus, la question du prochain mandat de Faure Gnassingbé semble diviser le pouvoir et l’opposition.

Ce jeudi, la coalition des partis de l’opposition a affirmé qu’elle ne marchera pas vers aucun accord qui favoriserait une candidature de Faure Gnassingbé en 2020. Elle annonce les couleurs et montre d’ores et déjà qu’aucune négociation ne sera possible et que le départ du président actuel doit être effectif à la fin de son mandat. La coalition indique que ce point bloque les pourparlers.

Des compromis difficiles

Aussi, les partis de l’opposition ont besoin de certaines garanties avant la poursuite du dialogue. Il s’agit du prolongement des mesures d’apaisement. Parmi elles, la levée de l’état de siège au nord du pays dans les villes de Bafilo, Sokodé et Mango. Le retour des exilés et déplacés et l’arrêt des persécutions contre les militants et membres de l’opposition.

Le dialogue a été suspendu pour deux semaines en raison des désaccords mais aussi à cause du calendrier du président ghanéen, facilitateur de cette crise. Ce dernier avait lors du discours d’ouverture voulu montrer que les négociations seront difficiles et des compromis devront être faits pour le bien du pays. La situation actuelle lui donne raison et pour de nombreuses personnes, les deux camps ne tomberont pas d’accord. L’opposition qui arrive à mobiliser depuis de nombreux mois fait une trêve le temps du dialogue.

Laisser un commentaire