Une tonne d'écailles de pangolin et une tonne d'ivoire saisies en Côte d’Ivoire

Écailles de pangolin saisies en Côte d'Ivoire.
Saisie de 5 tonnes d’écailles de pangolin à Douala. © via camerpost.com

Côte d’Ivoire News – L’organisation de défense de la nature Eagle a annoncé mercredi dernier la saisie d’une tonne d’écailles de pangolin ainsi qu’une tonne d’ivoire. Six personnes ont été arrêtées.
Selon l’organisation, il s’agirait de plusieurs centaines d’objets sculptés en ivoire ainsi que des peaux d’animaux, des machines destinées à transformer l’ivoire et des armes qui ont été découverts par les policiers de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT).
Les informations relatives à la saisie telles que la valeur des produits, leur provenance et leur destination restent encore inconnues mais devraient être rendues publiques par la police dans les prochains jours.
Dans le cadre de l’opération, les policiers ivoiriens ont déjà arrêté, entre le 18 et 21 janvier, six individus : trois Vietnamiens et trois Ivoiriens déjà connus comme des « trafiquants internationaux » a précisé Eagle ; ils seront traduits devant le juge aujourd’hui.
Mammifère aux nombreux attributs, le pangolin est aujourd’hui l’animal le plus braconné au monde. Son triste succès lui vaut d’être au cœur d’un commerce au noir entre l’Afrique et l’Asie ; en effet, en juillet dernier l’UCT opérait une saisie record de trois tonnes d’écailles.
Malheureusement, avec des sanctions contre les trafiquants allant de deux mois à un an de prison ferme et une amende de 3.000 (4,5 euros) à 300.000 francs CFA (450 euros), les mesures anti-braconnage restent encore très inefficaces.

Laisser un commentaire