Tourisme : l’Afrique, nouvelle destination favorite des Chinois

Des touristes en Afrique du Sud
Des touristes en Afrique du Sud ©safaris-a-la-carte.com

Grands amateurs des voyages à l’étranger notamment en Europe et au Japon, les touristes chinois se tournent désormais vers une nouvelle destination : l’Afrique. On estime à environs onze millions le nombre de touristes chinois venus en Afrique en 2016. 10 % sur 113 millions de voyageurs chinois sont venus en Afrique en 2016.
L’essor du tourisme chinois à l’étranger suscite l’intérêt de beaucoup d’acteurs dans le domaine du tourisme notamment en Afrique.En 2008, moins de 3 % des touristes chinois qui voyageaient choisissaient l’Afrique pour leurs vacances toutefois en 2016, ce taux est passé à 10 %. Selon l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT) le nombre de touristes étrangers en Afrique a connu un accroissement de 8 % entre 2015 et 2016. Cet essor du tourisme africain est majoritairement dû à l’affluence des touristes chinois.

L’Afrique du Sud, le Sénégal l’Égypte, des destinations de choix

Les touristes chinois dépensent énormément au cours de leurs voyages. Au Maroc par exemple un touriste chinois dépense par nuit 40 % plus qu’un touriste Européen. L’hiver est la saison où les Chinois voyagent le plus. Fuyant le froid glacial, les plus jeunes préfèrent célébrer le Nouvel An chinois à l’étranger. Parmi les destinations africaines les plus prisées sont : l’Afrique du Sud, la Tanzanie et le Kenya pour les Safaris et leur faune?; l’Égypte pour ses pyramides, le Maroc pour son désert, le Sénégal pour son lac rose, les îles Maurice pour leurs paysages paradisiaques, le Soudan du Sud, le Zimbabwe et l’Angola.

Investir dans le tourisme, une nécessité

Toutefois, satisfaire un touriste chinois n’est pas chose aisée. En effet, les Chinois privilégient les voyages organisés, car ils sont le plus souvent en groupe. Ils sont très minutieux sur la qualité du service délivré et la sécurité dans leur pays de destination.   Ainsi, pour attirer encore plus de touristes chinois, l’Afrique devra veiller à améliorer ses infrastructures et sa sécurité et surtout comprendre les attentes des touristes chinois.

Laisser un commentaire