Tourisme : Le Cap-Vert inaugure son tout premier casino

Maquette du Casino de l'Hotel Waterfront a Praia construit par  Macau Legend Development
Maquette du Casino de l’Hotel Waterfront a Praia de Macau Legend Development © GGRAsia

TOURISME CAP VERT – Casino Royal, la première salle de jeu au Cap-Vert a ouvert ses portes le 16 mars sur l’île de Sal. Le casino est rattaché à l’hôtel Hilton (actuellement en construction) et aurait coûté 5 millions d’euros, d’après la presse capverdienne.

Le casino fonctionnait à titre expérimental depuis décembre 2016 et compte 117 machines à sous et 11 tables de jeu. Il est situé sur l’Avenida dos Hôtels à Santa Maria, Sal, l’île la plus populaire pour les touristes sur l’archipel. Le projet a et a créé 100 emplois directs et reçoit environ 160 clients par jour.

L’Inspection générale des jeux de Cabo Verde (IGJ) a déclaré sur son site Web que la période de concession du Casino Royal est de 25 ans, avec une période d’exclusivité de sept ans dans cette zone de jeu, à partir de l’ouverture officielle.

Le Cap-Vert compte exploiter son potentiel touristique au maximum

En 2016, le groupe Macao Legend Development a officiellement lancé la construction d’un complexe de casino de 250 millions € à Praia, la capitale capverdienne. La construction s’effectuera sur une période de trois ans.

Le projet, qui sera la plus grande station touristique du Cap-Vert, s’étendra sur 152 700 mètres carrés et comprendra des commerces de détail, des restaurants, un centre de congrès, un musée, des zones de fonctions, une club-house et un port de plaisance. David Chow, directeur général et chef de la direction Macao Legend Development a déclaré : « Ce projet permettra au tourisme au Cap-Vert d’atteindre de nouveaux sommets. Ce projet est un autre pilier pour le développement et la transformation du Cap-Vert. »

Le gouvernement de l’île lusophone veut augmenter le nombre de touristes de 600 000 par an à plus de 2 millions et croit fermement que ces nouveaux complexes aideront à stimuler les chiffres touristiques.

Laisser un commentaire