Tunisie : Attentat dans le sud, un policier et deux terroristes abattus

Des membres de la Garde nationale tunisienne  ©Photo AP / Aimen Zine
Des membres de la Garde nationale tunisienne © Photo AP / Aimen Zine

Dans la nuit du samedi à dimanche, un contrôle a été la cible d’un groupe de terroristes qui a ouvert le feu sur les agents en poste, qui ont répliqué. Un policier et deux terroristes ont perdu la vie sur-le-champ.

Cette attaque nocturne s’est déroulée aux environs de 1 h du matin dans la ville de Kebili, située au sud de la Tunisie, dans le gouvernorat du même nom. Selon le communiqué officiel, quatre hommes en moto auraient surgi dans la nuit et pris d’assaut un poste de contrôle, dans lequel trois policiers étaient postés. Au cours de l’échange de coups de feu, un policier et deux agresseurs ont été mortellement touchés. Un autre, terroriste, aurait été gravement touché, et conduit plus tard dans une structure hospitalière sous bonne escorte, tandis que le dernier assaillant prenait la fuite. Plus tard dans la journée, le dimanche, le ministère de l’Intérieur annonçait finalement la fin de sa cavale et son arrestation.

Au cours de l’attaque du point de contrôle, les djihadistes dont les motos étaient visiblement équipées de charges explosives ont tenté de les déclencher sans succès. Le ministère de l’Intérieur a dans son communiqué confirmé la présence des charges explosives en précisant qu’il s’agissait «?d’engins explosifs de fabrications artisanales?». Les autorités n’ont pas dévoilé l’identité des victimes, mais la piste de jeunes de la région radicalisés est envisagée.

Montée du terrorisme depuis la révolution

Ce nouvel épisode dramatique met en lumière la montée de l’insécurité et du terrorisme en Tunisie. Depuis la chute du régime de Ben Ali, le pays est devenu la cible de nombreux groupes terroristes qui multiplient les attaques armées et meurtrières. Le monde entier a encore en mémoire les attaques du musée du Bardo ou celle de Sousse, en Mars et juillet 2015 et qui ont fait respectivement 24 morts et 45 blessés, et 39 morts et 39 blessés. Les autorités sont à pied d’œuvre pour contrecarrer les offensives terroristes des nombreux groupements islamistes qui sévissent dans la région, solidement implantés en Libye et directement liés aux groupes terroristes d’envergure comme l’état islamique ou Al-Qaïda?! Avec l’attentat de dimanche, l’état d’urgence a été maintenu sur l’ensemble du territoire.

 

Laisser un commentaire