Erreur diplomatique : Les États-Unis snobent l’Union Africaine en annulant la visite de Moussa Faki

Une réunion de l'Union Africaine à Addis-Abeba en Ethiopie
Une réunion de l’Union Africaine à Addis-Abeba en Ethiopie – Crédits : Afripost.net

Diplomatie Afrique —Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a invité le président de l’Union africaine à Washington pour une réunion, puis aurait annulé à la dernière minute. En à peine 100 jours, l’administration Trump a secoué ses alliés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. À cette liste s’ajoute maintenant l’Union Africaine.

Tillerson a invité le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, à Washington, la semaine du 17 avril, après que Faki ait participé à des réunions aux Nations Unies à New York. Plusieurs sources indiquent que Faki a programmé son voyage à Washington les 19 et 20 avril en attendant que les détails soient précisés. Cependant, le bureau de Tillerson est resté silencieux pendant plusieurs jours, laissant la tête du bloc de 55 nations à l’écart et « furieux », selon des sources du journal américain Foreign Policy.

Une erreur diplomatique qui pourrait avoir de graves conséquences

L’équipe de Tillerson est finalement revenue vers l’entourage de Faki alors qu’il était sur le point de partir de New York et a offert une réunion avec des responsables du département d’État de bas niveau, mais Faki a préféré entièrement annuler sa visite à Washington.

Les erreurs diplomatiques et protocolaires — en particulier dans les relations avec l’Afrique — peuvent avoir des conséquences durables et potentiellement créer une rupture de relations qui ont mis des décennies à se construire. Cela est particulièrement important, car d’autres rivaux géopolitiques tels que la Chine continuent d’accroître leur influence sur le contient noir. Faki préside la seule organisation continentale qui parle pour l’ensemble de l’Afrique et a soutenu les efforts des États-Unis pour adopter une ligne plus sévère contre le terrorisme.

Les fonctionnaires de l’Union Africaine mécontents

« Les responsables de l’Union africaine étaient en colère », a déclaré Reuben Brigety, ancien ambassadeur des États-Unis à l’Union africaine. Selon Brigety cette action est « ridicule, en particulier à un moment où les Africains sont de plus en plus conscients de leurs choix de partenaires à travers le monde ».

Ce n’est pas la première fois que l’administration Trump rejette des fonctionnaires africains. En mars, le président rwandais Paul Kagame, l’un des chefs les plus influents d’Afrique a visité Washington et personne à la Maison-Blanche ou au Département d’État ne l’aurait rencontré, a déclaré Brigety.

Laisser un commentaire