Union Africaine : le nouveau président Alpha Condé remet les pendules à l’heure

Alpha Condé fustige les nombreux retards aux réunions africaines.

Fraîchement élu à la présidence de l’Union africaine (UA), lundi dernier, le président guinéen Alpha Condé, a tenu à faire quelques remarques lors du 28e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba. Il a notamment soulevé les problèmes de ponctualité de certains chefs d’État.

Il est courant chez nous de parler de l’ « heure africaine », pour dénoncer  le fait que les Africains (mais pas tous) arriveraient systématiquement en retard aux rendez-vous. Il semblerait que ce défaut touche même les plus hautes sphères des états africains, certains présidents du continent se font même remarquer par leurs retards répétés aux rendez-vous officiels.

L’heure c’est l’heure, avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure

Un peu avant le discours de clôture du sommet de l’UA, le président guinéen à appeler ses confrères à prendre leurs dispositions pour non seulement arriver à l’heure aux réunions, mais également partir à la fin et non avant. Sous les acclamations de l’assemblée, il a demandé que les chefs d’État puissent respecter leur organisation puisqu’ils le font tous quand il s’agit des réunions avec des pays non africains.

« Pourquoi ne pouvons-nous pas être à l’heure à nos réunions ? Pourquoi lorsque nous allons à ces réunions, nous restons jusqu’à la fin, et quand nous venons à Addis-Abeba, nous repartons juste après la cérémonie d’ouverture ? » Et d’une !

Le nouveau président de l’Union Africaine a également informé que désormais en l’absence du chef de l’État, ses seuls représentants peuvent être le Vice-président, ou le Premier ministre. Plus question d’envoyer les ambassadeurs ou autre ministre. Et de deux !

Une mise à jour des nouvelles technologies

Enfin, Alpha Condé, a tenu à aborder le retard en matière technologique que connait l’institution africaine. Connexion internet trop lente, matériel sonore obsolète, le président s’offusque et dénonce ces choses qui nuisent au bon déroulement des séances de travail.

Conscient de la place des nouvelles technologies dans le monde actuel, et de l’importance de l’image et de la communication, il a exprimé sa volonté d’actualiser le site internet de l’UA qui est « la principale vitrine extérieure de l’organisation » Et de trois !

Voilà qui est dit, sous la présidence de M. Condé, les retardataires n’ont qu’à bien se tenir.

Laisser un commentaire