La Vice-présidente Gambienne, Fatoumata Jallow Tambajang élue femme Africaine de l’année

Fatoumata Jallow, vice-présidente gambienne élue femme afrcaine de l’année © Mediaguinee

News Gambie – La deuxième édition de la « New African Woman Forum » a eu lieu à Dakar ce 12 avril. Une cérémonie qui a vu décerner un prix à la vice-présidente Gambienne Fatoumata Jallow Tambajang comme étant la « Femme Africaine » de l’année. Un prix qui valorise les femmes africaines compétentes et qui désirent freiner les inégalités entre hommes et femmes.

Fatoumata Jallow Tambajang est une politicienne, militante des droits de l’Homme sur le continent africain. Pendant son passage en tant que membre du Plan de développement des Nations Unies, elle avait souhaité que la jeunesse africaine reste sur le Continent pour pouvoir le faire progresser.

Ex-ministre de Yahya Jammeh, actuelle Vice-présidente sous Barrow

Ancienne ministre gambienne de la Santé et ancienne Haut fonctionnaire de l’ONU, Fatoumata Jallow Tambajang est actuellement une des femmes les plus importantes de l’Afrique de l’Ouest. Pendant le mandat présidentiel de Dawda Jawara, premier président de la Gambie, elle s’occupe essentiellement des questions féminines et enfantines. Sous la présidence de Yahya Jammeh, elle est secrétaire d’État à la Santé et au bien-être social entre 1994 et 1995. En 2015, elle rejoint le Parti démocratique uni, et est membre de la coalition de l’alliance des partis d’opposition politique qui ont soutenu le président actuel.

Politicienne et militante gambienne, elle devient Vice-présidente intérimaire de Gambie le 22 février 2017 suite à l’élection d’Adama Barrow. Une nomination contestée par certains Gambiens qui estiment qu’elle ne devrait pas occuper cette fonction en raison de son âge. En effet, la Constitution gambienne stipule que le vice-président doit être âgé de 65 ans au plus. Or, il semblerait que le président actuel préfère valoriser les compétences de cette femme de 68 ans. Sa grande expérience dans les questions de gouvernance politique lui a valu de cumuler le poste de ministre des Affaires féminines.

Fatoumata Jallow élue femme africaine de l’année de la 2e édition de NAWF

Le « New African Woman Forum » (NAWF) est le nouveau prix de la femme africaine. Un prix qui vise à célébrer les femmes particulièrement compétentes d’Afrique qui grâce à leur travail change un système de pensée et valorise la femme. Sont choisies comme lauréates, des femmes phénoménales qui inspirent les générations futures et brisent les inégalités entre les sexes. Mercredi dernier s’est déroulée à Dakar la cérémonie d’ouverture de l’édition 2017 du NAWF. Un évènement important pour l’Afrique qui l’accueille pour la première fois sur son territoire. La première édition a eu lieu à Londres en 2016. Ce sont des mains de Fatou Jagne Senghor que la directrice régionale de l’ONG Article 19, que le prix a été décerné à la vice-présidente gambienne.

Lorsque Madame Senghor s’est exprimée à son sujet, elle a défini la lauréate comme étant une femme symbolisant l’unité de la nation gambienne. « Elle représente un modèle pour les jeunes filles et femmes de Gambie en prônant le dialogue intergénérationnel pour la restauration de son pays. » Elle a par ailleurs ajouté que « Madame Tambajang a su utiliser les médias et les réseaux sociaux pour contourner le bâillonnement médiatique en devenant un modèle du courage et de dépassement, elle réunit également sept partis politiques autour d’un idéal commun. » Cette militante des droits de l’Homme a dédié son prix à la jeunesse africaine, car elle veut les encourager à rester dans leur pays pour construire le continent.

 

Laisser un commentaire