Insolite – Zimbabwe : des prostituées twerkent en guise d'adieu à leur ancienne collègue

Le week-end dernier du 8 au 9, la capitale du Zimbabwe a vu un évènement surprenant se produire. En effet, les funérailles d’une ancienne prostituée se sont transformées en fête délurée. Les anciennes collègues de la défunte se sont mises à danser le twerk en guise de recueillement.

Un événement jamais vu au Zimbabwe, ce pays qui multiplie les scandales depuis quelques années. Celles qui exercent le plus vieux métier du monde ne cessent de faire parler d’elles. Avec le taux de prostitution qui augmente, presque chaque année, un événement s’est produit tout récemment à Harare, la capitale du pays.

La prostitution, une pratique grandissante au Zimbabwe

Le pays de Robert Mugabe ne finit pas de faire parler de lui. Presque chaque année, nous assistons à des scandales dans le milieu de la prostitution. Il y’a quelques années au Zimbabwe, une étude menée par le Programme des Nations unies pour le développement a démontré que le taux de prostitution augmentait sans cesse. Une prostitution qui s’est installée au sein du milieu estudiantin zimbabwéen. Pour subvenir à leurs besoins alimentaires, les étudiantes s’adonnaient à ces pratiques.

En mars dernier encore, la marraine des prostituées a annoncé être à la retraite après avoir couché avec 4000 hommes. Connue sous le pseudo de SK, Sylvia Kandeya âgée de 55 ans, a déclaré avoir couché avec ces hommes malgré sa séropositivité. Sa carrière de prostituée a fait d’elle une femme connue au Zimbabwe, prenant sa retraite elle a confié avoir couché avec plus de 7 hommes par jour.

Un twerk en guise d’adieu

Le week-end dernier, un nouveau fait insolite s’est produit dans le milieu de la prostitution au Zimbabwe. Au cours d’une cérémonie funèbre, rendant un dernier hommage à leur amie, un groupe de prostituées du Zimbabwe s’est mis à danser de manière plutôt suggestive. Les femmes au plus vieux métier du monde ont commencé à « twerker ». Cette danse consiste à danser sur de la musique populaire de manière provocante en effectuant des mouvements de hanches et en secouant les fesses en étant accroupi.

Cet hommage particulier n’a semble-t-il pas déplu aux hommes présents ce jour-là. En effet, ils se sont empressés de les rejoindre pour danser. Selon le site Afrikmag qui relaye cette information, la scène s’est déroulée à Harare, lors de la levée du corps. Les invités et la famille s’attendaient certainement à les voir en larmes. La cérémonie ressemblait plus à une fête qu’à un moment de recueillement. Drôle de manière de rendre hommage à leur amie disparue.

Laisser un commentaire