Zimbabwe : Tsvangirai et Mujuru forment une alliance anti-Mugabe

Deux figures de l’opposition, Tsvangirai et Mujuru, ont formé une alliance pour faire barrage à Mugabe aux prochaines élections © ZimEye

News Zimbabwe — Deux principaux opposants, Morgan Tsvangirai et Joice Mujuru, ont annoncé leur alliance mercredi. Leur but est de faire bloc contre l’actuel président Robert Mugabe lors des prochaines élections générales en 2018.

« Ce n’est que le début de la construction d’une large alliance afin d’affronter la ZANU-PF (le parti au pouvoir) d’ici les élections en 2018 » a prononcé Morgan Tsvangirai, chef du MDC-T (une faction du Mouvement pour un changement démocratique, NDLR) devant la presse ce 19 avril.

Le leader de l’opposition zimbabwéenne a en effet formé une alliance avec Joice Mujuru, qui a occupé le poste d’ex-vice-présidente de Robert Mugabe pendant une dizaine d’années, avant d’être remerciée en 2014. Elle avait été mise à la porte du parti au pouvoir qui l’accusait de comploter contre le régime en place.

Cette annonce intervient donc après la décision de Mugabe de se présenter aux prochaines élections. Le doyen des chefs d’États de la planète, en place depuis 1987, a décidé de briguer un autre mandat en 2018 alors qu’il sera âgé de 94 ans.

« NOTRE JOIE EST INCOMMENSURABLE »

La signature d’un accord entre ces deux figures de l’opposition a mis du temps à se dessiner. C’est avec exaltation que la nouvelle coalition a été accueillie par la leader du Parti national du peuple (NPP). « Notre joie est incommensurable. C’est quelque chose dont nous discutons depuis l’an dernier. Nous avons hâte de voir le Zimbabwe redevenir le grand pays qu’il a été », a ajouté Mujuru.

Cependant, les détails de l’accord qui a été discuté ces six derniers mois n’ont pas été rendus publics. Les deux partis ont confirmé être en train de traiter de détails spécifiques afin de renforcer leur alliance. À ce propos, Morgan Tsvangirai a annoncé que des accords seraient signés avec plusieurs petits partis afin de former une grande union en vue des élections.

Le nom du candidat de la coalition reste inconnu pour le moment. L’ancien premier ministre de Robert Mugabe (de 2009 à 2013, NDLR) qui a vécu une cohabitation difficile n’a pas donné de détail à ce sujet.

Le Zimbabwe traverse actuellement une grande crise économique et financière. Le mécontentement des populations s’intensifie et les critiques à l’égard de Mugabe enflent.

Laisser un commentaire